Katarzyna arrive !!

Elle était annoncée et … elle arrive !

Alors qu’il passe ses vacances avec sa famille à Biarritz, F-X Detilleux croise la route d’une jeune fille aux dons particuliers. Yuri Kanakolos, homme d’affaires d’origine gréco-russe décide de la kidnapper afin qu’elle exerce ses pouvoirs paranormaux à son profit …

Réalisme ? Surréalité ? Rêve ? … A vous de le découvrir …

Sur ce site, que ce soit pour la version papier ou numérique, vous pouvez le commander avec* ou sans dédicace.

(*) dans le cadre de la dédicace, veuillez me faire connaître le prénom pour lequel vous la désirez (il y aura juste un petit délai supplémentaire dans le cas de la version numérisée).

L’échelle de temps

Que vous racontiez votre vie ou une histoire, il est utile de créer une échelle de temps.

prendre une page de format A4 dans le sens « paysage »

En ce qui me concerne, j’ai récupéré une vieille carte géographique d’école et, à chaque nouveau projet, j’y installe des feuilles A4 ou A5.

Sur base de votre mindmap (ou carte de l’esprit), vous créez votre échelle de temps et vous y inscrivez les événements majeurs.
Vous pourriez, aussi, commencer par ces événements majeurs et y placer les dates par après. L’idée est de ne pas se limiter par un défaut de mémoire : la date et/ou l’événement remontera bien un moment donné à la surface…

Dans ce cadre-ci, le projet relate l’histoire de 3 personnages dont leurs routes vont se croiser.

démarrer à partir du mindmap (la carte de l’esprit) ou l’échelle de temps ?

Franchement, je pense que c’est « kif-kif ». En effet, vous pourriez très bien imaginer pour votre biographie, par exemple, partir sur la base d’une échelle de temps : vous y inscrivez 1 ou 2 ou plus d’événements et/ou dates qui serviront de bas à votre travail; Vous compléterez alors le mindmap.
C’est comme dans le cochon : tout et bon

Moi ——*—————-*——————-*—————
Date Naissanc

Au travail

Maintenant, prenez une feuille et tirez 1 ou plusieurs traits en parallèle et fixez-y des dates et/ou des événements (Evt.A, Evt.B, ….)

Bon travail

La correction de votre livre, moment important et essentiel

Ne vous figurez pas que le seul correcteur orthographique du traitement de texte utilisé pour votre roman soit suffisant.

Tout d’abord parce que tous les mots ne la langue française ne s’y trouvent pas; ensuite, il y a le problème des accords, en nombre comme en genre; enfin, la lus terrible : la conjugaison : « que j’ai » ou « que j’aie » ? ou « encore eût-il fallu que je le susse » …Aah, mais ne devrions-nous pas dire « sache » au lieu de « susse » ? Des exemples, il y en a des centaines, voire des milliers …

Dans les gammes de fautes, nous pouvons retrouver les erreurs de syntaxe, les fautes d’accord ou d’orthographe, mais aussi celles liées à votre clavier (vous tapez trop vite et certaine lettres changent de position dans le mot…) ou celles liées à la fatigue …

Certaines personnes s’arrêtent de lire après trois fautes; d’autres ne les remarquent même pas.

corriger soi-même

Il vaut toujours mieux faire appel à un service extérieur. Même si vous êtes super fort en français, vous passerez au-dessus de vos propres fautes. Pourquoi ? Pour deux raisons essentielles : certaines sont imputables à votre connaissance de la langue de Verlaine; autre ment dit, si votre connaissance est erronée, vous ne verrez jamais l’erreur. La deuxième vient du fait que vous avez écrit votre propre texte, du coup, vous connaissez votre histoire sur le bout des doigts (ou presque). Au final, vous survolerez votre oeuvre et ne verrez même pas les plus flagrantes.

corriger par des ami(e)s ou de la famille

Etes-vous sûr(e) des connaissances de la, ou des, personne(s) à qui vous confiez votre oeuvre ? Probablement la moins bonne chose à faire car ces personnes ont un lien, ne fut-ce que émotionnel avec vous et, dès lors, ne verront sans doute ou n’oseront pas plus vous faire part de votre « lamentable » orthographe. Un certitude : ils corrigeront et se feront une idée de votre talent et n’oseront peut-être pas vous signaler des problèmes récurrents quant à votre écriture.

Faire appel à un service extérieur.

Voilà le mieux que vous ayez à faire.

Heureusement, il existe plusieurs solutions : soit vous cherchez sur la toile, des personnes qui vous offrent ce service, soit vous cherchez dans des correcteurs en « freelance ». Dans ce cas, comme certains achats en ligne, contrôlez le nombre d’étoiles que le correcteur a reçu

A lire, cet été

Fabian Moss nous livre sa vie de voyant et ses débuts difficiles, car les visions le prenaient à tout instant de la journée comme de la nuit.
De son combat pour canaliser cette énergie à ses voyances hors normes, en passant pas ses premiers pas comme professionnel dans la voyance, il nous parle, aussi, de ce qu’est la médiumnité, la voyance et de ce que vous pouvez attendre d’une consultation comme de l’expert.
Fabian vous offre, également, un formidable cadeau.
A vous de le découvrir …

Le livre est disponible en livre broché et en livre numérique.
Vous pouvez dès à présent le commander, via le formulaire de contact.

En outre, Fabian est en Belgique maintenant, en septembre et octobre, pour une série de conférences(voir l’affiche sur cette page).
A très bientôt

Barnett

Plein de nouveaux projets pour cette nouvelle année ..

L’avantage, et l’inconvénient, d’avoir son anniversaire si près de le nouvelle année est de pouvoir mettre ses projets en rapport avec l’année civile.

Une croisière pour le lâcher prise

Et, cette année, j’ai eu la grande opportunité de partir en croisière en Méditerranée.
Oui, je sais, cela peut paraître « bateau »; mais c’est comme cela.

Rien de tel pour un lâcher prise en bonne et due forme !!

Parfait, on peut se remettre d’autant mieux au travail…
Aussi, c’est avec un immense plaisir que nous pouvons vous annoncer l’arrivée très prochaine de différents livres, dont …

Un voyant raconte

Fabian Moss fut, il y a une bonne vingtaine d’années, le voyant de RTL.
S’il est parti sous d’autres cieux, parfaire ses connaissances quantiques, il nous revient avec un livre qui nous explique, non seulement son parcours, avec la découverte pendant sa tendre enfance de son don et de quelques révélations faites en public, mais aussi du travail de voyant, de sa perception en tant que professionnel. C’est presque un cours de déontologie qu’il nous livre, avec les limites qu’il se donne et/ou données par la voyance elle-même.

Ce livre paraîtra dans le courant de mars de cette année 2017 pour la version numérique; un peu plus tard, pour la version papier.

D’autres surprises

Telles que la suite du Plan diabolique arrivera aussi très bientôt. Elle est prévue pour le début de l’été.

En attendant, nous vous proposerons de vous aider dans l’élaboration de votre oeuvre.

A très bientôt

Barnett

Joyeux Noël et nos Meilleurs Vœux pour 2017

Cette fin d’année 2016 est d’une incroyable richesse de nouveautés.

C’est pourquoi, chers amis, nous n’avons pas été très souvent sur le blog; les différents travaux en cours devant arriver à échéance, il a fallu faire un choix sur les priorités.

Toutefois, nous ne vous oublions pas et reviendrons au début 2017 avec des nouveautés très intéressantes pour vous.

Très, très Joyeux Noël et que vos Vœux pour 2017 se réalisent, tant spirituellement que matériellement.

Barnett

Mon’s Livre 2017

ce sera le week-end du 25 et 276 novembre

20161127_162044-1
Pour notre deuxième présence à un Salon du Livre, nous vous présenterons quelques nouveautés, entre autre Katarzyna, la suite du Plan diabolique.

Dans cette suite, « F-X » est en vacances avec sa famille et rencontre une jeune femme aux bien étranges pouvoirs qui vont intéresser des personnes aux pensées troubles …

Vous trouverez aussi le livre de Fabian Moss « un voyant raconte »

Le parcours de vie d’un voyant

Après tout, il y a autant de livres différents que d’auteurs, si pas plus; un auteur peut avoir plusieurs noms de plume différents et, par conséquent, écrire dans plusieurs genres différents …

Bien placés, nous avons eu l’occasion d’échanger nos idées, non seulement entre auteurs et éditeurs, mais aussi avec les très nombreux visiteurs.

Beaucoup de contacts avec des auteurs cherchant un éditeur furent pris, de même que d’autres ont des tas d’histoires et souvenirs de jeunesse, ou de leur vie, prêts à être racontés.

Barnett

20161127_164430-2

Le Guide pratique ou « livre-outils »

Vous avez certainement déjà tous vu des livres qui commencent par :
* « Comment …. » : ex « Comment changer une fenêtre »;
* un impératif : ex « Arrêtez de fumer en 7 jours »;
* « je … » : ex « Je maigris de X kilos en Y jours ».

Ces exemples, vous les connaissez déjà. Pas avec le même titre, bien sûr, mais ils s’y approchent.

Faut-il être un expert pour écrire ?

La première question à se poser est : « qu’est-ce qu’un expert ? »
Ma réponse vous étonnera peut-être, je vais commencer par vous dire ce que n’est pas un expert…

Un expert n’est pas nécessairement un professionnel du domaine que vous explorez.
Un expert n’est pas spécialement une personne avec un doctorat ou une maîtrise dans le domaine de votre recherche.

Un expert peut être un « amateur », mais un véritable passionné.
Un expert peut-être un homme de métier, surtout passionné par son travail, désireux de transmettre son savoir.
Un expert peut être une personne qui a lu 5 ou 10 livres sur le sujet.

La transmission de son savoir

Voici la réelle motivation. !
Que vous soyez issu du monde intellectuel, manuel ou artistique, que soyez assureur, banquier, psychologue, assistant social ou menuisier, chauffagiste, guitariste ou comédien… qu’importe, vous avez quelque chose à nous transmettre : votre savoir, votre expérience.
Vous travaillez dans le monde actif ?
Vous êtes (nouvellement) retraité ?
Vous êtes sur la mutuelle ou au chômage, quelle qu’en soit la raison ?
MAIS vous êtes (étiez) considéré comme un véritable expert dans votre créneau…
5 ans, 10 ans ou 20 ans, voir 40 ans de travail dans un même domaine, il y a toutes les chances que vous en ayez fait le tour, que vous en connaissez les tenants et les aboutissants, les dangers et les bénéfices de telle ou telle situation…

En tant que professionnel, vous en avez peut-être marre de voir toujours les mêmes erreurs se reproduire de manière récurrente par des bricoleurs non avertis ou des demandes de crédit avec des budgets fantaisistes (par manque de connaissance du secteur et/ou des données à fournir).

A l’opposé, vous avez questions pointues auxquelles une formation traditionnelle ne peut répondre mais qui excitent votre cerveau…

TOUT est POSSIBLE

A la recherche d’une réponse à une question

De l’autre côté, l’utilisateur Lambda cherche une réponse à une question précise. Il n’a pas besoin d’un livre de 400 pages de la situation économique en Antarctique pour rentrer une demande de crédit à l’entreprise qui ait toutes les chances d’aboutir.

Beaucoup de personnes cherchent, parfois, désespérément des réponses à leurs questions et n’en trouvent pas car elles ne leur ont toujours pas été fournies. Elles vous attendent !!

Voici quelques exemples de questions auxquelles vous pouvez répondre … par un petit livre.

quelques exemples
Comment obtenir un crédit à coup sûr
Comment accorder une guitare
Comment réparer un meuble
Comment réparer son lave-linge (ou lave-vaisselle)
Comment bien faire l’amour à son partenaire
Comment faire un livre-outil

Fatalement, des exemples comme ceux-là, il y en a des milliers. Il y en a peut-être tout autant dans votre propre créneau.

Comment réaliser votre livre-outil
Ce livre doit être concis; en effet, il répond à une question; dès lors, il n’est pas nécessaire que votre réponse fasse 387 pages. 20 à 50 pages sont certainement suffisantes/
Votre réponse doit s’articuler en 3 temps et vous le dites :
introduction : « je vais répondre à …. (votre question/problème) »
corps : « ma réponse à …. (votre question/problème) est … »; et bien entendu, vous le faites …
conclusion : « j’ai répondu à … (votre question/problème) »

Si vous désirez aller plus loin, je ne manquerai pas de répondre à vos questions

Barnett
Voici une exemple qui reprend toutes les composantes mentionnées ci-dessus comment-changer-vos-habitudes_4

Racontez votre vie

Vous désirez partager votre expérience, mais vous pensez n’avoir pas le talent nécessaire ?

Pourquoi écrire

Les raisons sont multiples :

Vous désirez  laisser une empreinte  pour vos enfants et /ou petits-enfants.  

Ecrire, c’est bien plus que raconter une « simple » histoire car vous vous y impliquez.  Cela peut-être aussi une thérapie :  « Initiation au Pensionnat » de Dom Lefol en est un exemple concret. Vous  avez envie de raconter une histoire …

Pour d’autres personnes, raconter sa vie, c’est y remettre un peu d’ordre, faire le ménage ou, tout simplement, le bilan de sa vie.

Ce sont, là, d’excellentes idées, d’excellentes raisons de commencer à écrire mais …

Quoi, quand et comment

Mais, vous vous posez ces questions : Quoi (raconter) ? Quand (à partir de quel âge, je commence mon histoire) ?  … Par où commencer ?

  • Par où commencer ?
  • Que raconter ?
  • Est-ce que je suis capable ?

Bien sûr que vous vous les posez, et bien d’autres, je suppose. C’est bien normal. Car je me les suis également  posées.

Nous ne vous laissons pas tomber !! Commençons dans l’ordre :

Ecrivez-nous et nous verrons, ensemble, comment vous aider dans votre projet.

Barnett

écrivez-nous à l’adresse : barnett2703@gmail.com
 

 

Quel auteur êtes-vous ?

Je suis ce que je pense. Ma vie est l’expression de ma pensée

première question que vous pourriez vous poser est celles-ci : qui êtes-vous ? Quelle est votre identité d’auteur ?

L’identité de vous, auteur, est un mélange de ce qui vous pousse à écrire, de votre imaginaire, vos genres de prédilection, vos blocs émotionnels, vos archétypes personnels (d’histoires, de personnages, de motifs dramatiques et narratifs).

Il peut sembler paradoxal de demander à quelqu’un qui n’a pas encore écrit, ou seulement quelques textes courts, de se définir en tant qu’auteur.

Comment fait-on ça et pourquoi ?

Ce que vous devez savoir, c’est que cette identité, la vôtre, n’est pas figée. Elle fluctue, elle évolue, elle ondule dans la vie de l’auteur au rythme de ses rencontres (avec des livres, des expériences, des sensations, des idées), de ses transformations personnelles, de son âge…

Vous définissez votre identité relativement à qui vous êtes au moment de vous plier à l’exercice. Faites le même exercice dans six mois et vos réponses seront différentes. Définir son identité est un processus, un travail en cours tout au long de la vie. L’auteur que vous étiez à vingt ans n’est pas le même que l’auteur que vous êtes à 40, ni à 60.

Non seulement vos envies et vos goûts ont changé mais aussi votre maîtrise de la technique et les sujets et thématiques qui vous importent.

Pour définir votre identité, commencez par faire des listes. Qu’aimez-vous écrire ? Qu’est-ce qui vous émeut (pensez à couvrir tout le champ émotionnel, de la joie à la colère, de la peur à la tristesse, en passant par le romantisme ou le suspense) ? Quels sont les personnages, les lieux et les histoires qui vous attirent ?

En répondant à ces questions, vous commencez à cartographier votre univers d’auteur, dans lequel vous piocherez plus tard les détails de vos histoires (personnages, décors, propositions dramatiques).

Listez ensuite les grands sujets existentiels qui vous préoccupent. Pas ceux qui vous interpellent mais bien ceux qui vous empêchent de dormir, qui habitent vos cauchemars et vos angoisses, ces sujets pour lesquels vous seriez prêt à vous battre.

Qu’en pensez-vous ? Que voulez-vous dire sur ces grands sujets ? Pourquoi sont-ils importants pour vous ?

En répondant à ces questions, vous commencez à cartographier votre univers thématique, vous plongerez dedans pour donner du sens à vos histoires.

Continuez en prenant conscience votre univers esthétique. Collectez dans le monde des traces de beauté. Un parfum, un morceau de tissu, une photo, un dessin, une musique, une rencontre, une étreinte, une promenade de laquelle vous rapportez une feuille tombée d’un arbre…

Quels sont les objets et les expériences qui provoquent en vous un sentiment esthétique ?

Si vous voulez nous donner à voir la beauté, commencez par savoir où vous la voyez.

Être auteur, c’est puiser au plus profond de soi sa propre réalité.

C’est oser dire tout haut ce que personne n’ose même chuchoter: « Je suis, j’existe, je m’exprime ».

La société nous apprend à étouffer notre individualité pour préserver le calme et le confort des autres. Pourtant,  tout le monde a besoin d’une personne dans son coin qui la regarde dans les yeux et lui dise: « Tu ne vis pas à la hauteur de ton potentiel, remue-toi! »

La paresse des autres ne vous autorise pas à la complaisance

Quand j’affirme qu’une histoire sans intrigue n’est pas complète, on m’oppose toujours des brouettes de contre-exemple: tel auteur, dans tel livre, n’a pas fourni ce travail. Il n’a pas supprimé tout le gras de son livre, il n’a pas respecté toutes les exigences de la construction dramatique. Pourtant, son livre est agréable.

Ok, si vous voulez écrire des livres agréables, faites-le.

Mais je sais que vous avez la capacité d’écrire une bombeun livre qui transforme le monde et les mentalités.

Regardez autour de vous: il n’y a personne comme vous. Personne qui vive les mêmes souffrances, les mêmes indignations. Personne n’a le même regard sur la vie que vous. Ne soyez pas comme les autres : ils sont déjà pris. Soyez vous-même ! Soyez l’écrivain que vous voulez être

Si vous n’avez pas encore compris ça, vous n’avez pas regardé assez profond. Vous êtes le résultat d’une combinaison d’influences, de plaisirs, de déceptions, de frustrations, de traumatismes, d’espoirs, d’amours, de haines, de tristesses, de terreurs qui n’a jamais existé avant vous dans toute l’histoire du monde et qui n’existera plus jamais.

Et ne me lancez pas sur votre ADN et vos combinaisons neuronales.

Regardez-vous en face

En quoi êtes-vous le plus fort ?

Je transforme les rêves d’écriture en livres.

Anaël Verdier me raconte que la semaine dernière, il eût la plus belle surprise de ces dernières années quand Nadia lui a dit que son manuel Comment assortir son homme à son sac à main venait d’être signé par un éditeur belge pour un premier tirage de 2000 exemplaires.

En lisant cela, vous dites: oui mais elle a quelque chose que je n’ai pas.

Il était là. Je le connais, il a travaillé à bras le corps avec cet auteur pour lui arracher ce livre des tripes. Il sait faire ça parce qu’il a à son service une combinaison unique de connaissances techniques sur l’écriture et de connaissances sur l’individu, ses résistances et ses capacités.

Et ce travail, ils l’ont fait il y a quatre ans.

Le monde attend vos livres, qu’attendez-vous pour les écrire ?

Je devrais recevoir tous les jours vos messages pour me dire: « je l’ai fait ».

Toutes les semaines, je devrais vous raconter une histoire comme celle de Nadia.

Je ne retiens ni mes coups, ni mes efforts;  je ne cesse  jamais de me questionner et d’ajuster mes méthodes et ma vie pour qu’elle colle parfaitement à ce que je veux. Je me trompe un nombre incalculable de fois, je marche avec mes peurs plutôt que de me détourner d’elles. J’agis au lieu de réfléchir.

Mais je sais que je suis déterminé à réaliser exactement la vie que je veux pour moi sans aucun compromis, ma curiosité et mon tempérament d’explorateur m’apportent de nouveaux éclairages et de nouveaux outils qui me rendent plus apte à trouver des solutions à mes problèmes (et aux vôtres) et je sais me tourner vers l’intérieur pour consolider mes idées, me replier et me couper du monde extérieur pour accélérer la maturation de ma clarté de pensée.

Être l’alchimiste de sa vie

Vous voyez ce que je viens de faire ?

J’ai pris l’image de moi perçue par l’extérieur et je l’ai confrontée à ma réalité interne. vous êtes le seul à pouvoir transmuter le plomb de vos jugements en or de votre vie.

La seule discipline qui vous permet d’être cet alchimiste de vous-même, c’est votre intransigeance. Tous les jours, posez-vous ces questions « Qui suis-je ? Qu’est-ce qui me rend unique ? Qu’est-ce qui fait mon unicité et mon identité ? Qui ai-je envie de devenir et comment puis-je être davantage moi-même, celui que je suis et celui que je veux être ». .Et quand vous oubliez de vous la poser, quand vous êtes fatigué ou paresseux,  appelez vos coachs ou moi-même, dites-vous que je suis votre filet de sécurité  et vous m’appelez, comme votre cercle de soutien, vos amis qui savent vous regarder dans les yeux et vous dire: « tu ne vis pas à la hauteur de ton potentiel! »

Une citation pour vous

« Nous sommes ce que nous pensons »